top of page


Présentation de l'essence de l'association Miroir de LUne
par sa fondatrice Julia Chatelus

Miroir de LUne incarne le rêve de Julia, une petite fille en quête de transmission orale, d'un lieu où les mots prennent vie...

Un espace sacré, animé, magique, où les êtres se racontent, s'écoutent et

les récits se tissent comme des fils d'argent.

  Un environnement, porteurs de sagesse universelle où la tribu veille sur les 7 générations à venir.

C'est la découverte du livre "Les 13 Mères originelles" au Festival du Rêve de l’Aborigène en 2011 qui est à l'origine de la naissance de l'association Miroir de LUne.

 

L'association Miroir de Lune a été créée par Julia pour nous rassembler autour du livre initiatique "Les 13 Mères originelles" transmis par Jamie Sams et nous relier à une sagesse qui prend soin du vivant dans son ensemble.

Les récits, toujours d'actualité, ouvrent des espaces de parole inspirants et accessibles à tous.

Le potentiel extraordinaire des contes des 13 Mères Originelles nous offre l'oportunité de nous réunir chaque mois pour recevoir à voix haute une transmission orale au sein d'un cercle sans hiérarchie.

 

L'association Miroir de LUne s'engage à restaurer les cercles locaux gratuits pour redécouvrir la simplicité et l'authenticité des rassemblements féminins d'autrefois. Cette initiative nous encourage à nous reconnecter avec notre capacité d'écoute par contraste avec l'agitation incessante de notre société actuel.

 

En 2016, au festival du rêve de l’aborigène, l'idée originale de créer un espace itinérant a vu le jour sous la forme d'une Tente Rouge inspirée par Lydie Gerard.

Autrefois, les femmes se retrouvaient le temps de leurs menstruations dans un espace appelé “Tente Rouge”.

La couleur rouge symbolise l'utérus qui connecte toutes les femmes à la lune le temps de leur menstruation.

Une opportunité formidable pour Julia d'utiliser ses talents artistiques, créant un décor fait de voilages et de tapis rouges, un espace féminin qui procure de l’émerveillement.

L’espace accueillant de la tente rouge des 13 Mères Originelles est un lieu de détente, de réalignement où les êtres viennent se déposer, s'écouter.

L'effet miroir y est puissant, la magie y opère. Aucun pré-requis n'est nécessaire pour accéder à cet espace.

Vous êtes accueilli(e) tel(le) que vous êtes, dès lors que votre présence demeure respectueuse du cadre.

Au cœur de la transmission des 13 Mères Originelles réside une sagesse universelle qui transcende les frontières et le temps, refaisant surface sur tous les continents de la terre.Pour accomplir sa mission, l'association Miroir de LUne ne se limite donc pas à une seule tradition orale, mais au contraire embrasse toutes les potentialités à travers le merveilleux spectre des 13 cycles de la lune.La tente rouge des 13 Mères Originelles accueille ainsi avec bienveillance toutes les pratiques, peu importe leur origine, pour danser le rêve.

​​​

  • Le rôle fondamental du livre initiatique

“Les 13 Mères Originelles” transmis par Jamie Sams

 

Les contes des 13 Mères Originelles ont été préservés grâce au refus d'une lignée de femmes amérindiennes d'abandonner une transmission orale porteuse d'un immense message pour notre humanité. Cette sagesse ancestrale rassemble l'ensemble des connaissances des peuples racines, qui, pour la plupart, ont été exterminés de notre planète. L'histoire transmise, au travers de contes, nous interroge sur notre mode de vie et notre relation avec le règne animal, végétal, minéral et humain. Les récits, toujours d'actualité, ouvrent des espaces de parole inspirants et accessibles à tous.

 

Après plusieurs années de Marche Terrestre avec le livre dans un cercle de femmes, m'est apparue la vision simple de voir fleurir dans les villages et les quartiers des cercles de lecture des contes pour que les cercles de compassion retrouvent leurs places dans notre vie quotidienne.

 

La beauté de mon expérience montre comment les 13 Mères Originelles peuvent nous transmettre leurs dons, au travers du processus de la création d’un cercle de lecture et de paroles gratuit. Assurément, ce parcours initiatique demande de développer de nombreuses qualités comme l'engagement, la patience, la confiance et l'écoute de soi pour pouvoir se réaliser. 

Souvent, ce sont les 13 Mères qui viennent à notre rencontre et le désir de créer un cercle avec le livre peut nous demander plusieurs années de maturité. L’expérience nous permet de ressentir beaucoup d'humilité et de respect face à la générosité et l'ensemble de circonstances qui ont permis à ce livre de parvenir jusque dans nos mains.

 

"Les cycles de ces 13 lunes ont donné naissance aux légendes des 13 Mères de Clan Originelles qui représentent les dons et capacités que l'humanité peut développer lors de sa Marche Terrestre, ou vie physique. C'est un enseignement qui fait grandir le potentiel humain : il contient les compétences que tous les humains à deux-jambes doivent acquérir pour pouvoir vivre en harmonie avec toutes les formes de vie. Lorsque nous apprenons quels sont nos potentiels et que nous développons nos aptitudes à des relations justes, nous pouvons offrir la partage de ces dons à l'ensemble de la tribu humaine. La générosité est la clé pour travailler au bénéfice de tout ce qui vit. Si nous donnons de nous-même et de nos qualités, les bénédictions que nous avons reçues seront partagées. Nous pourrons alors faire reculer nos limitations et augmenter toutes les capacités de notre potentiel humain." 

Jamie Sams

 

C'est dans cet état d'esprit que je me suis engagée auprès des 13 Mères Originelles en 2012 pour que ce merveilleux livre et son potentiel de transmission ne tombe pas dans l'oubli.

  •  

  • Les 13 Mères Originelles : Un parcours initiatique, un retour à sois pour retrouver sa propre souveraineté :

Le parcours initiatique contenu dans la lecture des contes chaque cycle lunaire permet de se réaliser dans notre plein potentiel pour que l'énergie universelle puisse œuvrer à travers nous.

 

Nous avons perdu la simplicité et l'authenticité des cercles de femmes qui étaient autrefois ancrés dans la vie de la tribu, et pourtant, ces moments résonnent toujours dans notre mémoire collective.

C'est notre intuition et le dépouillement qui nous guident sur le chemin de notre intériorité, plutôt que d'ajouter sans cesse des couches aux croyances à notre mental limitant.

Il est essentiel de souligner que la reconnexion à soi-même est une démarche intuitive dans laquelle la transmission de l'enseignement peut émerger de la pratique de la lecture des contes dans un cercle sans hiérarchie.

Cette démarche nous invite à puiser en nous même pour embrasser notre propre pouvoir personnel et cultiver notre sagesse intérieure.

Les 13 Mères de Clan accompagnent notre évolution dans la restauration du principe féminin réceptif et intuitif en nous.

Elles nous rappellent comment entendre la petite voix qui nous guide à l'intérieur, notre Orenda, pour nous réaliser et danser le rêve.

Une fois que les douze vertus de chacune des Mères de Clan ont été intégrées, nous pouvons nous épanouir pleinement en devenant notre propre vision. 
 

Comment entrer en contact avec les 13 Mères de Clan?

Pour pénétrer dans les royaumes où vivent les 13 Mères de Clan, nous devons rechercher les dons d'amour qu'elles représentent à l'intérieur de nous.

Ma grand-mère Twylah m'a appris qu'on peut trouver l'Espace Sacré entre l'inspiration, l'air qui entre, et l'expiration l'air qui sort. Retenir sa respiration en comptant jusqu'à dix permet de couper avec le monde extérieur et d'ouvrir la porte qui mène au monde intérieur du Soi. J'ai développé une façon d'aller en ce lieu intérieur pour y entrer en contact avec mon Orenda (Essence Spirituelle). En inspirant et en retenant ma respiration un instant, puis en expirant, je peux me calmer et entrer dans la Tranquillité. Alors j'écoute, pour entendre la petite voix tranquille de l'amour à l'intérieur du cœur. La voix de l'Orenda, qui me parle toujours d'amour, empêche le chaos du monde extérieur d'affecter mes sens. En ce lieu de quiétude qui existe en moi, je peux trouver l'Éternelle Flamme d'Amour qui provient du Grand Mystère et qui nourrit la voix de mon Essence Spirituelle. Dans mon corps, cela se situe à l'intérieur de mon cœur, mais cela peut se trouver ailleurs pour d'autres personnes.

Jamie Sams

Les 13 Mères Originelles : Un cadeau pour l'humanité.

Le potentiel extraordinaire des contes transmis par Jamie Sams offre la possibilité de se retrouver chaque mois pour partager ensemble une lecture à voix haute au sein d'un cercle localisé.

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai cherché une transmission précieuse pour m'épanouir dans ce monde. J'ai longtemps espéré que des adultes partageraient avec moi des histoires universelles, mais cette attente n'a jamais été comblée.

Résignée à l'adolescence, je me noyais déjà dans une sombre dépression, impuissante face à la réalité de la destruction de la planète. À l'époque, je rêvais de rencontres mensuelles avec mon entourage, autour de livres, ouvrant ainsi la voie à des réflexions profondes. Faisant partie de la génération du film "L'Histoire sans fin", c'est un peu comme si, au fond de moi, j'avais toujours cherché un livre renfermant une transmission universelle. C'est avec émerveillement que mon enfant intérieur à retrouvé de l’espoir dans l'immense potentialité des contes des 13 mères, renfermant des connaissances concrètes pour guider l'évolution de notre humanité.

Le potentiel extraordinaire des contes des 13 Mères Originelles nous offre le précieux cadeau de nous réunir chaque mois pour recevoir à voix haute une transmission orale dans un cercle de femmes sans hiérarchie.

 

L'association Miroir de LUne s'engage à initier des cercles locaux gratuits afin de recréer ces espaces naturels qui, autrefois, était sources l'harmonie au sein de la tribu.

Notez bien que l'expérience du parcours initiatique de la création de cercles gratuits et sans hiérarchie pour recevoir intuitivement l'enseignement des 13 Mères Originelles s'ouvre également aux hommes désireux d'explorer leur réceptivité féminine dans un espace qui leur sera dédié : la tente blanche.

L'objectif de ces espaces non mixtes est de favoriser l'épanouissement individuel au sein du cercle, en transcendant nos limites et les dynamiques de séduction vis-à-vis de l'autre sexe, qui peuvent parfois entraver notre authenticité. Ces espaces encouragent ainsi la confiance mutuelle dans la sororité ou la fraternité, permettant aux participants de partager leurs expériences commune en toute sécurité.

De même, un espace de transmission sera spécialement prévu pour les enfants dans une tente arc-en-ciel, offrant aux parents la possibilité de participer librement aux activités organisées dans les tentes rouge et blanche.

Enfin, lors de grands rassemblements sur les Terres Sacrées de l'association, après avoir cheminé respectivement, nous nous retrouverons tous ensemble pour célébrer ensemble et renforcer les liens tissés au sein de notre communauté.

Lorsque j'ai découvert le livre des 13 Mères Originelles en 2011, je ne connaissais pas l'origine de sa transmission ni l'ensemble incroyable de circonstances qui lui avait permis de parvenir jusqu'à moi.

Cela m'a demandé des années d'enquête et d'intégration de l'œuvre de Jamie Sams pour comprendre son origine. Au fil de mes lectures et de mes rencontres, j'ai réalisé combien la vibration de cette transmission avait été préservée grâce au courage des femmes qui l'avaient perpétué. 

Jamie Sams nous raconte :

"L’histoire des Treize Mères de Clan Originelles m’a été transmise par deux Grands Mères Kiowa qui furent mes enseignantes au début des années 70 (...)

Ces deux Grands-Mères étaient nées peu après la Piste des Larmes, vers la fin des années 1840, quand leurs familles, avec beaucoup d’autres qui refusaient d’être enregistrées pour vivre dans des réserves, sont parties vers le sud, vers la liberté que leur offraient les montagnes mexicaines. (...)

Les histoires transmises dans ce livre se basent sur les Traditions sauvées grâce au refus de ces peuples d’abandonner leur lien à la Terre Mère. Je leur suis profondément reconnaissante pour la sagesse de cette Médecine de la Femme et pour la force qu’il a fallu à ces familles indiennes pour se tailler une nouvelle vie sur une terre étrangère. C’est grâce à leur ténacité que les Anciens Enseignements sont encore vivants aujourd’hui.

Je remercie sincèrement mon premier enseignant au Mexique, Joaquim Muriel Espinosa, de m’avoir présenté Cisi et Berta, conscient de ce que j’avais besoin d’apprendre la Médecine de la Femme, plutôt que d’insister pour que je suive la voie mâle du Guerrier. Sa clairvoyance a ouvert ma vie et mon chemin dans des directions que je ne comprenais pas à cette époque. Je rends hommage à la grandeur de son humilité et à son désir que tout soit au mieux de mes intérêts, chaque fois que je vois des femmes suivre une Médecine d’homme – ce qui les perturbe et les rend parfois arrogantes, parce qu’elles n’ont pas appris à respecter en elles-mêmes le principe féminin.

Bien des Aînées m’avaient parlé des histoires des Mères de Clan concernant la Médecine de la Femme. Elles étaient tristes qu’une grande part du récit se soit perdue au cours des générations passées. Ce fut une grande joie de pouvoir redonner vie à ce récit – qui sinon serait oublié – et de faire connaître au monde Ce qui a été Légué à la Femme. Comme il en était alors, et comme il en sera tant que nous ne nous changerons pas intérieurement, le Legs fait à la Femme ainsi que la Terre Mère sont en danger. Dans l’humanité, le masculin comme le féminin proviennent des Treize Mères de Clan Originelles qui se sont manifestées en tant qu’aspects de la Terre Mère et de la GrandMère Lune – car toutes choses sont nées du féminin. (...)

C’est plusieurs années après avoir reçu ces histoires des Treize Mères Originelles que j’ai réalisé que ces Enseignements étaient communs à beaucoup de Tribus et que, depuis des centaines d’années, des morceaux ou fragments de cet héritage avaient été transmis par les Loges ou les Cercles de Femmes. Les Femmes Bien-Aimées des Cherokee, les Mères de Clan des Iroquois, les Grands-Mères ou Gardiennes de la Sagesse des Kiowa, Choctaw et bien d’autres, sont dépositaires de pans de cet héritage. J’ai commencé à mieux comprendre comment les Cercles de Rêve de Femmes gardaient vivant ce présent à travers le partage de leurs visions et de leurs rêves.

Bien que cet héritage ne relève pas d’une Tribu ou d’une Nation en particulier, mais qu’il me soit parvenu par l’enseignement de mes deux Grands-Mères Kiowa, il appartient à tous les Enfants de la Terre. J’ai d’abord entendu ces histoires en espagnol, puisque je ne parlais pas Kiowa. Cisi et Berta m’ont dit qu’en apprenant les leçons des treize étapes de la Roue de la Femme, je comprendrai de mieux en mieux.

En vérité, ce sont les esprits des Treize Mères de Clan qui m’ont guidée et qui ont forgé mes progrès en tant que femme, pendant les dix-huit années passées. Leurs esprits continuent de m’initier au fur et à mesure de mon développement.

J’ai ajouté quelques références à une ou deux autres histoires qui me viennent d’autres Grands-Mères de Tribus, car j’ai découvert que toutes les histoires sur Terre se ressemblent. Le récit des Treize Mères Originelles est commun à toutes les Huttes de Femmes des Indiens d’Amérique, mais les mots indiens que j’ai employés sont ceux de la langue Seneca parce qu’elle m’est la plus familière. 18 J’ai demandé aux Treize Mères Originelles comment je pourrais le mieux présenter leurs histoires. Il m’a été dit que la Roue de Médecine des Seneca, avec le Sentier vers la Paix et les Douze Cycles de Vérité pourrait me donner une trame ou structure qui permettrait de voir l’image d’ensemble. J’ai découvert que la vérité est au cœur de toutes les Traditions et que, parfois, la mise en commun de ces vérités donne une clarté supplémentaire. C’est pourquoi j’ai pris la liberté de placer les histoires de chacune des Treize Mères Originelles sur la Roue des Seneca, pour montrer l’importance de la vérité et de la paix dans la Médecine de la Femme, au sein de chaque Tribu et dans chaque Hutte de Médecine. Les Douze Cycles de Vérité, dans nos Enseignements Seneca, ont été attribués aux douze mois de l’année par souci de simplicité. J’y ai ajouté un treizième Cycle - « Être la Vérité » - de façon à compléter la Roue de Médecine des Treize Mères de Clan. Du fait de la différence entre les cycles lunaires et les mois du calendrier que nous utilisons dans notre monde moderne, j’ai fait correspondre un cycle lunaire avec un mois donné. Nous le savons, le mois est plus long qu’un cycle lunaire, mais j’ai choisi de les adapter le plus simplement possible pour que l’essence des Mères de Clan puisse se transmettre à notre façon de penser actuelle. Je préfère que ceux qui suivent le calendrier lunaire regardent à quelles dates correspondent les cycles sur lesquels règne chaque Mère de Clan."

Ce témoignage reflète l'ensemble de l'histoire de notre humanité, mettant en lumière la destruction de nos gardien.ne.s de la terre, qui veillaient sur la transmission de connaissances pour les générations futures.

On pourrait penser que cette destruction est définitive, mais la voici qui réémerge des profondeurs.

Aujourd'hui, je ressens le mouvement qui cherche à l'extérieur se retourner en lui-même, empruntant la voie intuitive qui a toujours été là, enfouie dans nos cœurs.

Les résonances et les synchronicités révélées par l’écoute des contes des 13 Mères Originelles restaurent notre confiance et nous replacent au centre de notre essence spirituelle.

La transmission du livre se dévoile également à travers sa traductrice, Anne Delmas, qui a elle-même vécu intuitivement le parcours initiatique en le traduisant. En tant que l'une des porteuses de cette sagesse en 2011, elle fait partie intégrante du tissage qui a contribué à la diffusion du livre en France.

Anne Delmas nous raconte :

" Quand le livre arrive, je l’ouvre dès que je sors dans la rue et je commence à le lire en marchant...parce que je ne peux pas m’en décoller : les mots semblent monter en fourmillement par mes bras pour s’inscrire en moi, j’ai la sensation de tenir un être vivant dans mes mains. Dès que je rentre chez moi, je me mets devant l’ordinateur pour commencer à traduire, pour être sûre que je comprends bien ce que je lis. Je ne suis pas traductrice à l’époque, et je ne connais rien aux traditions amérindiennes,mais je sais que c’est là un trésor.En parcourant le livre, je comprends qu’il reflète les cycles des lunes, et que les femmes des tribus honorent et vivent ces cycles avec chaque Nouvelle Lune, et qu’elles célèbrent aussi chaque Pleine Lune dans ce mouvement. Je me mets donc à traduire en faisant quelque chose qui me relie à ces femmes : je me fabrique une sorte de hutte de méditation avec une chaise que je retourne, recouverte par une couverture, et avec une bougie devant laquelle je m’installe. A chaque nouvelle lune, je traduis le texte qui la concerne. Je le laisse ce texte mûrir en moi, et au moment de la pleine lune, je passe trois jours sous la couverture pour me mettre du mieux que je peux en résonance avec la Mère dut temps lunaire, et lui offrir mon travail. Puis avec la lune décroissante, j’observe ce que son enseignement éclaire dans ma vie personnelle et les formulations qui me viennent pour affiner ma traduction.
C’est ainsi que, sans le savoir, j’ai fait mon premier cycle de cet enseignement en traduisant. J’ai commencé par la 7ème Mère, Celle qui Aime Toutes Choses, la Mère de l’Amour Incondi7onnel, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Elle m’a donné les premières clés pour ouvrir ma conscience à la façon dont les Mères se manifestent dans ma vie. C’était tellement puissant et merveilleux que j’ai eu tout de suite envie de partager ce que je traduisais avec mes amies proches.


La vidéo de l’interview réalisée par Orlane Dupont explique la suite. Mes amies m’ont incitée à trouver un
éditeur. Le texte que j’ai donné aux Édi7ons Trédaniel en 2010 est celui qui avait circulé auprès d’elles et qui a été publié sans prépara7on, sans que personne n’intervienne : cette version comporte donc des inexactitudes, et les termes que j’utilise sont ceux qui m’étaient inspirés, qui m’étaient familiers à l’époque et pouvaient faire sens pour nous. L’année d’après, en 2011, avec mes amies, sans rien connaître, nous avons fait notre premier cercle. Le livre est paru en avril de cette année-là."
Anne Delmas / décembre 2023

Cette histoire met en lumière la vibration du livre porté par Jamie Sams qui est le support d’un enseignement vivant qui a traversé le temps.

Aujourd'hui la traduction de Anne Delmas que nous lisons à voie haute depuis 2011 dans nos cercles ont été modifié dans la dernière édition

C'est avec une profonde désolation que nous constatons que la traduction vibrante de Anne Delmas, que nous avons lue à voix haute depuis 2011 dans nos cercles, a été modifiée pour la dernière édition. Témoins impuissants de ce changement, nous souhaiterions continuer à lire la version originale, d'autant plus qu'il n'y a aucune distinction avec l'ancienne édition. Nous espérons également que Anne Delmas pourra elle-même apporter ses propres corrections, comme elle en a fait la demande depuis le départ.

Retrouvez sur notre chaine youtube la merveilleuse interview de Anne Delmas par Orlane Dupont :

  •  

  • Les 13 Mères Originelles : Une invitation à renouer avec le cycle féminin

et la lune :

 

L'enseignement des 13 Mères Originelles est fondé sur le premier calendrier des indiens d’Amérique du nord qui est la carapace de la tortue. Les anciens avaient remarqué que le nombre des écailles de la tortue correspondait aux 13 cycles lunaires et aux cycles de la femme. Cela était un moyen pour eux de se repérer dans le temps, chaque nouveau cycle lunaire commence au moment de la nouvelle lune.

 

Les 13 Mères Originelles correspondent donc aux 13 cycles lunaires et l'enseignement est calé sur cette sagesse ancestrale.

Jamie Sams explique dans l’introduction du livre comment elle a placé les 13 Mères Originelles sur la Roue de Médecine Seneca ”pour montrer l’importance de la vérité et de la paix dans la Médecine de la Femme, au sein de chaque Tribu et dans chaque hutte de Médecine. 

Notre calendrier luni-solaire Gaulois correspondait également au cycle lunaire, mais il a été remplacé par le calendrier Grégorien qui ne prévoit pas de place pour le Treizième Cycle Lunaire.

Nous sommes donc confrontés à la difficulté de nous adapter au calendrier Grégorien, composé seulement de 12 mois et non de 13. Dans cette configuration, le cycle de la Treizième Mère de Clan, qui unifie les 12 autres, ne trouve pas sa place sur un mois spécifique de l'année.

 

 

Nous devrons donc adapter notre Roue des 13 Mères Originelles à notre propre expérience et ressenti afin de recevoir, après un temps d’intégration, ce qui résonne le plus justement dans notre cœur.

De nombreuses propositions sont envisageables, comme consacrer un moment pour célébrer la Treizième Mère de Clan en fin de cycle. Lorsque nous vivons cette expérience la première année, il est compréhensible de placer la Première Mère de Clan en janvier et de terminer le cycle avec la Treizième, sans se soucier du décalage que cela pourrait induire les années suivantes.

La question est de savoir comment vivre cet enseignement sans se décaler au fur et à mesure du temps ?

L'association miroir de LUne fédère les cercles avec une proposition qui prend en compte ce décalage en célébrant ensemble la treizième Mère de clan les années à 13 lunes.

Effectivement, nous pouvons placer cette Mère de Clan sur le cycle de la lune Bleue qui arrive tous les 3 ans et désigne la deuxième pleine lune d'un mois comportant deux pleines lunes.

Proposition des lectures initiatiques autour de la nouvelle lune 2024 cliquer ici . 

  •  

  • Les 13 Mères Originelles : Rééquilibre de nos polarités dans la Roue de Médecine :

 

Dans son livre, Jamie Sams a intégré les 13 Mères Originelles dans la roue de médecine autochtone.

Cette démarche ouvre les portes à une meilleure compréhension de cet outil magnifique, que nous pouvons explorer encore davantage dans son ouvrage 'Danser le Rêve'.

G